Université d’été des Mouvements Sociaux et des Solidarités Nantes - 24 au 28 août 2021

[19/05] Peut-on militer en mixité ? Expériences de lutte contre les oppressions en milieux militants

Un webinaire organisé par Attac, Festival des Solidarités, Action Aid France et Féministes contre le cyberharcèlement le mercredi 19 mai 2021 de 19h à 21h.

Bien qu’ils visent la transformation sociale, nos milieux militants ne sont pas exempts de rapports de domination et reproduisent de nombreuses dynamiques d’oppression. Cette rencontre vise à mieux appréhender ces dynamiques et à proposer des actions concrètes qui pourront être mises en œuvre pour lutter contre les oppressions lors de l’Université d’été, mais également au sein de tous les collectifs qui souhaitent s’organiser en mixité(s).

Pour revoir le webinaire :

Si les situations d’oppression, d’agression et de harcèlement dans le cadre militant vous interpellent et que vous souhaitez y remédier vous pouvez rejoindre le groupe bénévole anti-oppressions de l’Université d’été des mouvements sociaux et des solidarités qui élaborera un protocole anti-oppressions dédié et participer à une formation gratuite de 2 jours avec l’association déCONSTRUIRE les samedi 29 et dimanche 30 mai à Nantes.

Rejoindre le groupe bénévole anti-oppressions

Le formulaire d’inscription à la formation

Intervenantes :

  • Fatima Bent, présidente de l’association Lallab ;
  • Françoise Clément, chercheure au RSA, membre de l’espace Travail santé et protection sociale d’Attac ;
  • Alice Coffin, conseillère de Paris, militante lesbienne et féministe, autrice du Génie Lesbien ;
  • Annick Coupé, ancienne animatrice de l’Intersyndicale femmes ;
  • Daria Marx, militante féministe et cofondatrice de Gras Politique ;
  • Elisa Rojas, avocate, militante cofondatrice du CLHEE et autrice de Mister T & moi.

Animation :

  • Alice Picard, Attac ;
  • Valentine Pignon ;
  • Laure Salmona, Festival des Solidarités et Féministes contre le cyberharcèlement.

Vous pouvez aussi retrouver le webinaire sur Youtube, Facebook et Periscope (lien à venir).}

Les milieux militants, malgré leurs projets de transformation de la société, ne sont pas extraits de celle-ci et, à moins d’entamer un travail conscient et actif, ils reproduisent les rapports d’oppression qui caractérisent la société dans son ensemble. Ces oppressions sont multiples et bien souvent coextensives, ce qui signifie qu’elles se construisent les unes les autres. Lorsque l’organisation des collectifs militants n’est pas interrogée, elle a tendance à reproduire les systèmes d’oppression et les normes qui imprègnent nos sociétés : racismes, patriarcat, validisme, hétéronormativité, grossophobie, classisme, etc. Si bien qu’il peut devenir difficile de militer pour toute personne qui n’est pas un homme, blanc, aisé, valide, diplômé, cisgenre, hétérosexuel, etc. Les hiérarchies internes aux milieux militants témoignent de divisions du travail militant qui n’ont parfois rien à envier aux hiérarchies établies par les normes sociales, que ces mêmes milieux dénoncent et contre lesquelles ils s’emploient à lutter.

Or, pour les comités de pilotage de l’Université d’été des mouvements sociaux et des solidarités, il apparaît clair qu’on ne peut pas prétendre transformer la société sans transformer d’abord le fonctionnement de nos collectifs militants, au risque de reproduire dans le "monde d’après", quel qu’il soit, les hiérarchies et les oppressions qui constituent le "vieux monde" ou "la normale/l’anormal".

Ces derniers mois ont été riches en débats à propos de la non-mixité. Accusée de générer le communautarisme voire le séparatisme, la non-mixité est pourtant un instrument essentiel de lutte. Elle est indispensable aux dominé·e·s afin qu’iels échangent au sujet de leurs expériences communes des oppressions subies, prennent conscience de leurs intérêts communs et élaborent de manière autonome les modalités de leur émancipation collective. Ces temps et espaces non-mixtes, qui sont aussi variés que les oppressions et leurs imbrications, ne sont pas exclusifs de temps et espaces mixtes. Toutefois ces derniers méritent d’être construits de manière à permettre à chacun·e de prendre part à la lutte. C’est cette construction problématique que nous souhaitons explorer à travers ce webinaire.

P.-S.

Pas de compte sur les réseaux sociaux ? Vous pourrez poser ici vos questions en cliquant sur "clavardage"

5 jours pour débattre, se former, Agir !

Newsletter

Pour vous inscrire à la newsletter, c’est par ici ! Restez informé·e·s des dernières infos et actualités de l’Université d’été des mouvements sociaux et des solidarités !

Contact

Coordination nationale : contact@ue2021.org
Coordination locale à Nantes : etienne@ue2021.org

Presse

Demandes d’interviews, programme des événements : pour toute information destinée à la presse, contactez le service de presse de l’Université d’été :
presse@ue2021.org